Par dessus: Grégory 11 ans 35 kg d’énergie et de détermination /   Par dessous : Isidore 13 ans 950 kg

de générosité, de muscle, de nerf … et de tendresse ….

Et là tout de suite, ce matin pour mon départ vers Pfettisheim, rejoindre mon ami Thomas, je suis aux anges! Grégory cet adorable gamin, fils de Hugues (vous savez ? Celui du refuge de l’Arche de Noë!) m’offre un bien beau cadeau d’adieu en m’accompagnant une petite heure avec son énorme hongre Isidore, cheval de trait poitevin … Mmmmmh, un régal!

Comment, vous ne connaissez pas Hugues ni le refuge de l’Arche de Noé ? Grave lacune à combler!

Remarquez ma prose a l’air assez décousue … je vous comprends  alors hop, je reprends depuis le début!

Ce soir du mardi 8 juin, je n’ai rien trouvé … ni cherché … pour mon bivouac. Je m’installe donc en forêt. Pas évident, les deux zèbres sont fatigués de la chaleur de la journée, les insectes les harcellent encore, crevés et énervés … le mélange n’est pas idéal pour monter ma tente … je ne suis pas tranquille. M’enfin, je m’y mets, et me réjouis quand même pour le petit repas que je vais me concocter.

Les chevaux sont à l’attache, déchargés, soignés … Tiens ? Une camionnette avec un van passe sur le chemin … un petit salut et elle continue.        Puis revient.

–  « Bonjour, vous n’avez besoin de rien ? » Me demande le chauffeu

–  « Heu … non » dis-je … original dans ma réponse, et un peu étonné par cette sollicitude spontanée.

–  « De l’eau? »

–  « Ah, oui! J’ai besoin de nettoyer une plaie que Gamino développe au paturon suite à un probable problème de circulation »

– « OK, venez prenez ce seau et cette bonbonne! »

– « Ouh mais comment je vais vous la rendre? »

Très rapidement Hugues, le gars de la camionnette me présente ses trois enfants … et m’invite chez eux ! Trimbale tout mon matos dans leur fourgonnette … Ainsi que mes deux chevaux (dans le van, évidement!).

Et voilà comment démarre une rencontre totalement inattendue … et très riche. Hugues me présente son domaine … et ce soir, je découvre une véritable arche de Noé!  Trois jeunes émeus (ça ressemble à des autruches!) détalent à mon arrivée, un cochon asiatique tout noir papote avec une oie et un petit âne, des canards terminent leur toilette du soir et une demi douzaine de chevaux pointent leur nez à mon arrivée.

Je suis abasourdi! En fait j’arrive dans un drôle de refuge.

Hugues me décrit la démarche militante qui le pousse à consacrer bénévolement et à plein temps toute son énergie à accueillir et soigner des chevaux et autres animaux maltraités. Les tribunaux le réquisitionnent pour lui confier des cas toujours dramatiques. Il a créé avec sa femme Nathalie le « Refuge de l’Arche de Noé » à Ernolsheim. Pour ceux qui sont intéressés : visiter donc son site : http://wwwrefugenoe.fr

Au lever du jour ... Ils ne vivent que des dons d’une association très vivante. Beaucoup de personnes soutiennent leur travail. Et je passe la soirée avec eux à découvrir ce monde étonnant. Beaucoup d’émotions. Je reste bouche bée devant leur choix de vie. Sept chiens participent au repas … et à notre conversation. Pas toujours discrètement. Le repas durera tard dans la nuit, je découvre un peu leur quotidien et j’admire la patience d’Hugues mais surtout sa détermination. Ils vivent sans luxe, mais ils ont sauvé une foule d’animaux – les photos qu’il me présente sont éloquentes – et malgré de terribles difficultés, cette famille mène un combat incroyable. La misère de certain cas me révolte, un troupeau entier de chevaux peut être laissé à l’abandon total par orgueil ou un poulain mourir de faim pour de sordides histoires de divorce. L’horreur parfois … et en contraste: la lumière de cette famille. Encore et encore douleurs et bonheurs se côtoient …

Nous avons une longue discussion ce soir mais aussi le lendemain matin!  Elle se termine devant l’enthousiasme de Grégory quand je lui dis que je serai ravi qu’il m’accompagne un bout de chemin … ce qu’il fait avec Isidore dont je parle au début!

Très belle rencontre … très belle nourriture pour ma recherche … Boudiou quelle diversité dans mes étapes et quel plaisir de retrouver … mon émerveillement!

Lonesome cowkid