Et puis il y eu Harmonie (parfois humaine) …Sarah(jument), Shahana(jument) et Altaï(chien).  Avec Harmonie, quatre mois qu’on en parle … quatre mois qu’on s’dit … qu’on s’dit … qu’on pourrait bien faire un bout de chemin ensemble …

Au printemps je prévoyais de partir vers l’Allemagne … m’enfin Harmonie proposait de partir pour un tour de l’Europe en commençant par l’Italie …Assise, Florence … et on s’est dit pourquoi pas caminer un peu ensemble … Alors hop, si on veut laisser une possibilité de rencontre, faudrait que je change d’orientation pour mon départ … donc direction le Sud! Et la si jeune cavalière, constatant que je traînais dans mes Vosges et mon Jura, histoire de faciliter le rendez-vous, prend la direction du Nord!

Mais au fait, vous vous souvenez d’Harmonie ? J’en ai parlé dans un de mes premiers articles, début février, dans la neige à nous entraîner et à nous tester, voir si nos fichus caractères étaient compatibles pour faire voyage commun. Nous avons fait connaissance par internet: elle m’avait contacter quand elle préparait son voyage pour St Jacques … elle avait pas 20 ans, elle est partie avec sa jument Sarah et 300 € pour quatre mois sur les routes de St Jacques depuis son Aveyron … en plein hiver. Un peu auto-destroy à l’époque la nana …. Elle va un peu mieux de ce côté, m’enfin je n’arrive pas à la suivre tous les jours!

Et nous voilà à nous rapprocher l’un l’autre (finalement un téléphone portable, quand t’as du réseau, de la batterie et du forfait … ben c’est parfois pratique!), en se disant que ce rêve un peu fou de se trouver allait se concrétiser. Que ce n’était pas un fantasme de cinglés. Mardi 5 nous nous contactons avec le lac de Paladru (dans l’Isère) comme ligne de mire commune. L’un par le nord, l’autre par le sud, une vingtaine de kilomètres nous séparent et sans nous être concertés, nous découvrons que nous suivons un chemin commun, bien balisé, le GR 65 … qui est aussi un des multiples chemins de St Jacques. Magnifique clin d’oeil! Yaka suivre ces balises, et on finira par se croiser … Nous ne savions pas où ni quand mais nous allions nous rencontrer … et ça a marché …

Le lendemain, début octobre. En pleine forêt. Au détour de ce sentier commun … comme nous en rêvions, comme nous l’avions construit!

Je l’ai entendu, j’ai entendu son chien et tout d’un coup, deux chevaux avancent vers nous!

Nous nous connaissons peu mais le lien est immédiatement rétabli. Les rires et les larmes aussi. Émotion. Y a que tous les deux on en a un peu marre d’être seuls. Avec la question de savoir si nos quadrupèdes allaient s’entendre et de savoir si nous pourrions facilement caser – sans s’annoncer – quatre chevaux, un chien et deux humains … assez hors normes … Ben cette fête a débuté à 16h30 … et à 17h, à notre première recherche, nous sommes accueillis dans un grand pré où nos bestioles allaient pouvoir se tester … se battre aussi mais surtout se jauger et savoir qui allait faire quoi dans ce nouveau troupeau! Là aussi, c’est une fête, oui les menaces et les intimidations font parties de cette rencontre, oui les ruades et les coup de dents explosent de temps en temps, mais c’est surtout la danse, les jeux et les courses effrénées qui dominent ce festival. Aucune blessure, juste des démonstrations de force et de prise de position. L’enjeu est de faire connaissance mais aussi de savoir quelles vont être les places et les nouvelles hiérarchies de ce troupeau en devenir!

Shakti prend finalement nettement le dessus. Son attitude ne m’étonne qu’à moitié. Une sacrée teigne. Shahana, la toute jeune jument d’Harmonie, aimerait bien prendre le pouvoir, mais elle est encore un bébé. Shakti affirme sa place de patronne et confirme qu’elle est celle dont l’instinct la pousse à diriger mais en restant à l’abri du troupeau. Comme je le constate souvent, elle laisse la place du dominant à l’avant de l’équipe mais ne prend pas les risques de s’exposer au danger. Une teigne, oui, mais sacrément déterminée et présente. Je la découvre encore plus puissante et fine que je ne le pensais. Une dizaine de jours plus tard, Harmonie me montrera que cette jument est un véritable bijou, est d’une richesse incroyable, tout en ayant un caractère de cochon. On est princesse ou on ne l’est pas! Et dont mon niveau équestre bien rustaud ne me permettait pas (ou pas encore?) de tirer toute la potentialité … mais c’est une autre histoire que je conterai en détail bientôt … si vous êtes sages …