Courriel – surprise. J’ai reçu récemment les deux messages qui suivent,

Je ne vais quand même pas vous mettre tout le temps des commentaires!

ils font suite à l’article que j’avais rédigé cet hiver en racontant l’histoire de Jean-Yves (Patrick de son vrai prénom). Elle m’avait bouleversé. Patrick et Guylaine que j’avais camouflé en Jean-Yves et Laetitia dans cet article relatant notre rencontre magique lors de la St Valentin, veulent sortir de leur anonymat et surtout témoigner de leur chemin. Je vous livre, tels quels, les messages qu’ils m’ont envoyés.

 

« Coucou !!!! Ont a Vraiment passer un Bon Moment le Jour de la Saint-Valentin avec vous ! Oui effectivement cela à été dur pour nous deux, et de se confier ! mais malgrés ça ,c’est un plaisir de vous avoir raconter notre histoire,En Effet mon Histoire et la lourde Histoire de celle de ma copine Guylaine mériterais que l’ont fasse un livre !! Nous éssayons de continuer à toujours marcher la tête haute,en regardant devant…Merci de tout vos Commentaire,cela fait plaisir ! et un trés GRAND MERCI A CLAUDE BONNOT de sa Gentillesse et de sa Sincèrité à notre égard  ” PATRICK,Sa Nièce et GUYLAINE ” et serions trés Heureux d’avoir des Nouvelles de Claude! »

« Tout D’abord,Ont tener à te remercier de l’attention toute particulière que tu nous a apporter,Nous te remercions de tout coeur.peut tu prendre notre numéro de téléphone chez pierro et titi.Tenons vraiment à te parler et Merci beaucoup de te discrétions ! Patrick tien absolument à te parler.Merci Claude de la part de Patrick et Guylaine,Tu tien une large part de confiance dans notre coeur;bisous ont te laisse sur la pointe de notre clavier mais pas de notre coeur et une trés belle carrèsse à ton fidèl amis “le cheval” ps: ont a visité ton site il est super ,trés belles photos !! »

En route dans le Vercors

 

 

Et, voilà ma réponse … et … en l’écrivant je fais une sacrée découverte

« Immense Merci à vous, que ce soit pour votre confiance – ce fameux soir de la St Valentin – mais aussi pour vos commentaires, ils me sont ultra précieux. C’est ma nourriture pour mon voyage et pour m’encourager à soigner de plus en plus mon écriture et mes photos!

Je trouve vital de pouvoir témoigner comme vous le faites, à la fois vous aidez les autres qui sont dans la merde en leur montrant qu’on peut s’en sortir, mais cette démarche vous sert aussi en prenant tous les lecteurs comme témoins du gigantesque pas que vous faites. (j’ai des frissons dans mon dos en vous écrivant, tellement je suis secoué par vos mails). Et d’avoir des témoins, d’oser – comme vous l’avez fait – proclamer votre victoire, ben … ça aide à tenir ces engagements! C’est ce que j’ai fait en annonçant dans mon blog que je ne fumais plus du tout.

Et en plus il ne se pressait pas du tout!

Et en plus il ne se pressait pas du tout!

Il se passe – à l’instant où je vous écris – un deuxième truc un peu fou (encore plus de frissons), en quittant les Ganaos, la ferme de Titi et Pierrot, j’ai aussi proclamé que je ne fumais plus du tout. Et je ne comprenais pas pourquoi, je n’avais même plus envie, même dans un groupe de gros fumeurs. Aucun effort pour ne plus fumer alors que j’étais très accro en voyant des fumeurs. Pourtant voilà 15 ans que je “fumotais” par-ci par-là … en n’achetant plus de tabac mais en taxant les fumeurs comme je l’ai fait avec vous deux ce fameux soir magique. Et je suis parti des Ganaos en n’ayant plus aucune envie de fumer.   Et le petit miracle ben … et … ben … je suis presque sûr que la dernière cigarette … c’était celle, Patrick, que tu m’as offerte!   Va falloir que je vérifie, ce serait trop beau!

 

….. un peu plus tard, vérifications effectuées ………

Et … je publie cet article un bon moment après vos deux messages, je suis maintenant certain que ta cigarette était bien la dernière que j’ai fumée! Le geste de ta petite nièce a encore plus de portée que je ne le pensais!

Maintenant en plus des frissons … ce serait même des larmes qui essayent de se faufiler à travers mes yeux!  Immense Merci à vous aussi, autant je sais que la merde est contagieuse, mais autant je sais aussi que le bonheur (et sa diffusion, c’est ce que j’ai pu faire grâce à votre autorisation) est tout aussi contagieux …

Féroce marmotte prête à l'attaque !

 

 

Bonne Route à Vous Deux, cette Route peut être semée d’embûche, mais bordel, avec de tels cadeaux, c’est quand même sacrément plus facile d’avancer!

Claude : un cavalier voyageur très, très ému!

PS, il y a de fortes chances que je publie ce message, là encore c’est un témoignage de tous les bonheurs que je reçois! »

Protégés par le Mont Aiguille et les Chevaux.